Archives d’Auteur : silversantestudy

L’année 2022 clôt la période de financement officielle de l’étude Silver Santé Study, mais les travaux se poursuivent grâce à un nouveau financement supplémentaire.

L’étude Silver Santé Study arrive à la fin de sa période officielle de financement européen le 31 mars 2022, plus de six ans après son début en janvier 2016. Cependant les examens de suivi à long terme avec les participants et les analyses se poursuivent grâce à un financement supplémentaire fourni par le « Label d’Excellence » de la Région Normandie. 

Le projet est la plus longue étude jamais réalisée à la fois sur la méditation et sur l’apprentissage des langues étrangères et constitue le premier programme de recherche à examiner les aspects émotionnels du vieillissement et de la santé mentale.

Deux essais cliniques ont été établis et menés par les experts de l’étude dans six pays européens, afin d’évaluer l’impact des techniques d’entraînement cérébral et des changements de mode de vie sur la santé mentale et le bien-être des personnes âgées.  Plus de 280 personnes ont participé aux deux études, dont 147 patients souffrant d’un déclin cognitif subjectif, 137 personnes de plus de 65 ans en bonne santé et 27 méditants experts recrutés par nos partenaires de projet.

L’ASSOCIATION ENTRE L’ACTIVITÉ PHYSIQUE ET LA SANTÉ DU CERVEAU DIFFÈRE EN PARTIE ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES.

Un nouvel article écrit par les chercheurs de  l’étude Silver Santé Study et publié dans Alzheimer’s & Dementia : Diagnosis, Assessment & Disease Monitoring en 2022 s’est porté sur  l’association entre l’activité physique et les marqueurs d’intégrité cérébrale chez les hommes et les femmes âgés.

Les résultats, déjà présentés dans des travaux antérieurs de l’étude Silver Santé Study et d’autres laboratoires, ont révélé que les personnes âgées pratiquant des activités physiques ont une plus grande intégrité cérébrale. Plus important encore, cette étude a montré que ces associations différaient, du moins en partie, entre les hommes et les femmes.

Ainsi, si l’activité physique était associée à un meilleur métabolisme cérébral du glucose chez les hommes et les femmes, certains effets étaient spécifiques au sexe. Plus précisément, des niveaux plus élevés d’activité physique étaient associés à une meilleure perfusion cérébrale (une mesure de la fonction cérébrale) chez les femmes, tandis que chez les hommes, ils étaient associés à des niveaux plus faibles de charge amyloïde (une protéine associée à la maladie d’Alzheimer).  Cela suggère que, bien que l’activité physique ait des effets bénéfiques tant chez les hommes que chez les femmes, une partie de ces effets pourrait être attribuée à l’implication de mécanismes distincts dans les deux groupes. Des recherches supplémentaires seront nécessaires pour dévoiler ces mécanismes spécifiques au sexe.

L’auteur principal de l’article, le Dr Julie Gonneaud de l’INSERM, a déclaré: « Ces résultats s’ajoutent à une littérature croissante suggérant l’importance d’étudier les différences entre les sexes en neurosciences.

Ils ont également des implications potentielles pour les essais cliniques, suggérant que les spécificités sexuelles devraient être prises en compte à la fois dans la conception des interventions et dans l’étude de la réponse à ces interventions », a-t-elle conclu.

Les détails complets de l’étude sont disponibles ici.

Webmaster h/f

Détails de l’offre :

  • Intitulé du poste: webmaster h/f
  • Type de contrat: CDD, mi-temps. Temps plein négociable.
  • Durée: 4-6 mois
  • Date de prise de fonction souhaitée : dès que possible
  • Structure: Inserm, Inserm UMR-S U1237, GIP Cyceron, Boulevard H. Becquerel, 14000 Caen

Descriptif de l’emploi :

Composition de la structure

L’équipe du Dr. Chételat intitulée « Pathophysiological mechanisms and lifestyle-based interventions
in brain disorders » s’articule autour de 4 axes : i) Vieillissement et démence ii) Troubles du sommeil
iii) Troubles d’usage de l’alcool iiii) Troubles psychiatriques. Elle regroupe un ensemble de chercheurs,
post-doctorants et étudiants, ingénieurs, techniciens activement impliqués dans la recherche
biomédicale. Cette équipe est affiliée à l’Unité INSERM U1237 (Physiopathology and Imaging of
Neurological Disorders – PhIND, http://www.phind.fr/index.php/en/) dirigée par le Pr. Denis Vivien.


L’unité a pour tutelles l’Inserm et l’Université de Caen Normandie et est basée à Cyceron (Caen), une
plate-forme d’imagerie au sein de laquelle sont menées des recherches biomédicales de haut niveau
dans le domaine des neurosciences.


La plateforme fournit un environnement particulièrement favorable à la recherche puisqu’elle héberge
un ensemble unique exclusivement dédié à la recherche.


Nous recherchons une personne capable de créer un site correspondant à l’organisation de l’équipe
mettant en valeur les projets, les thématiques et les résultats de la recherche.

Vos missions :

Vous aurez comme mission de développer le site depuis la rédaction du cahier des charges jusqu’à la
mise en ligne.


Activités :

  • Collecter les besoins de l’équipe
  • Travailler en interaction et assurer la communication avec une équipe pluridisciplinaire
    (chercheurs, étudiants, ITA…)
  • Participer à la création de la charte graphique
  • Etablir un cahier des charges
  • Créer, configurer, développer et déployer le site avec le CMS WordPress
  • Gérer les profils utilisateurs et les droits
  • Gérer le référencement naturel
  • Assurer la sécurité du site et de ses contenus
  •  Un plus : pouvoir former les utilisateurs à l’ajout de contenus

Votre profil :

  • Apprécier le travail en équipe et contribuer à son développement
  • Être passionné(e), créatif (ve) et force de proposition
  • Avoir de l’expérience dans le développement web avec WordPress
  • Posséder de bonnes qualités relationnelles et une bonne capacité d’adaptation
  • Vous avez des notions d’UX/UI
  • Anglais : expression et compréhension correctes

Candidature (CV et lettre de motivation) à adresser jusqu’au 25 avril à:
Géraldine POISNEL  poisnel@cyceron.fr
Flora CHAILLON  chaillon@cyceron.fr

Des chercheurs de Silver Santé vont présenter à la plus grande conférence mondiale sur la maladie d’Alzheimer

Les étudiants-chercheurs de Silver Santé de l’équipe Institut national français de la santé et de la recherche médicale – INSERM – U1237 dirigée par G Chételat se préparent à présenter leurs travaux à la prestigieuse conférence internationale de l’Association Alzheimer (AAIC) de cette année.

La conférence, qui se déroulera sous la forme d’un événement hybride avec des sessions virtuelles et en personne à San Diego, est la plus grande et la plus influente réunion internationale consacrée à l’avancement de la science de la démence.  Organisée chaque année, la conférence réunit les plus grands spécialistes mondiaux des sciences fondamentales, les cliniciens et la communauté des chercheurs en soins pour partager les dernières découvertes de la recherche qui mènent à des méthodes de prévention, de traitement et d’amélioration du diagnostic de la maladie d’Alzheimer.

Francesca Felisatti, doctorante de l’Université de Caen supervisée par Julie Gonneaud (Inserm U1237), présentera son travail intitulé « Interaction between APOE4 and lifestyle on neuroimaging biomarkers and cognition in cognitively unimpaired older adults ».

Cassandre Palix, également doctorante à l’Université de Caen sous la direction de Géraldine Poisnel (Inserm U1237), présentera les résultats d’études récentes sur la charge allostatique (le fardeau cumulé du stress chronique et des événements de la vie) et son association avec les réponses émotionnelles et comportementales dans le cerveau, chez les personnes âgées sans déficience cognitive.

La conférence du CAAA aura lieu du 31 juillet au 4 août 2022.  Pour plus d’informations et pour vous inscrire, rendez-vous sur le site https://www.alz.org/aaic/overview.asp.

L’un des nombreux posters présentés par les chercheurs de la Silver Santé Study lors de la conférence de l’année dernière.

Début de la dernière série de visites de suivi pour les participants à Age-Well des vagues 2 et 3

Ces dernières semaines, les participants à la deuxième vague de notre essai clinique Age Well ont été invités à se rendre au centre Cyceron à Caen pour leur quatrième et dernière série d’examens.

La manager du projet, le Dr Géraldine Poisnel, de l’équipe Inserm U1237 de Caen à Cyceron, déclare : « Ces dernières séries d’examens de suivi nous permettront de commencer l’analyse des effets à long terme sur la santé mentale et le bien-être de la population vieillissante en Europe. »

Les 35 participants, tous âgés de plus de 65 ans, ont aidé nos chercheurs experts à en savoir plus sur la santé mentale et le bien-être de la population vieillissante. Après avoir pris part à une série de tests de base, chaque volontaire a été assigné au hasard à l’un des trois groupes suivants : un cours d’anglais, un cours de méditation ou un groupe témoin dans lequel les participants n’ont apporté aucun changement à leur mode de vie.

Les visites ont été précédemment reportées en raison d’inquiétudes quant à la sécurité et au bien-être des participants en raison du Covid-19.

Les participants de la troisième vague clôtureront l’étude et leurs visites de suivi devraient avoir lieu entre septembre et novembre 2022.

Des tests sanguins, des scanners de neuro-imagerie et des questionnaires ont été utilisés par nos chercheurs experts pour évaluer l’impact des techniques d’entraînement mental sur le cerveau. Les habitudes de vie des volontaires – telles que le sommeil, le régime alimentaire, l’exercice physique et les émotions – ont également été suivies.

La Coordinatrice du projet, le Dr Gaël Chételat, conclut : « Nous aimerions profiter de cette occasion pour remercier tous ceux qui se sont portés volontaires pour cette étude et qui ont gentiment consacré leur temps pour nous aider à en savoir plus sur la santé mentale de la population vieillissante. »

Les volontaires de l’étude Age-Well participant à un cours d’anglais à l’Université de Caen, France.

L’équipe sommeil de l’étude Silver Santé Study interviendra lors d’une conférence française dans le cadre de la semaine internationale de sensibilisation au cerveau

L’équipe sommeil de l’étude Silver Santé, interviendra le 17 mars au pôle des Formations et de Recherche en Santé (PFRS), CAEN, dans le cadre de la Semaine du Cerveau coordonnée en France par la Société des Neurosciences.

La Semaine du cerveau, qui se déroule du lundi 14 au 20 mars, est un événement international organisé dans une centaine de pays et plus de 120 villes en France.  Elle vise à sensibiliser le public à l’importance de la recherche sur le cerveau et permet aux chercheurs de partager leurs dernières découvertes avec le public et de présenter les défis dans ce domaine de recherche.

Le doctorant Pierre Champetier et le Dr Géraldine Rauchs participeront à la conférence intitulée « Sommeil et pathologies cérébrales: du laboratoire au lit du patient ».  L’objectif de cet événement est de faire le point sur l’impact des troubles du sommeil sur l’émergence de pathologies cérébrales, avec un accent particulier sur les liens entre le sommeil et la maladie d’Alzheimer.  Il y aura également une discussion sur la façon dont il est possible d’améliorer la qualité du sommeil pour favoriser un vieillissement en bonne santé.

Pour en savoir plus et consulter le programme complet des événements, rendez-vous sur le site: https://www.semaineducerveau.fr/manifestation/sommeil-et-pathologies-cerebrales-du-laboratoire-au-lit-du-patient/

Les personnes âgées pratiquant une activité physique bénéficient d’avantages cardiovasculaires,  qui en retour favorisent une meilleure santé cérébrale.

Une nouvelle analyse menée par les experts de Silver Santé Study révèle que les personnes âgées qui pratiquent une activité physique ont des avantages cardiovasculaires, grâce au maintien d’un indice de masse corporelle (IMC) et d’un niveau d’ insuline plus faibles.  Il en résulte une meilleure intégrité structurale du cerveau et donc une meilleure santé cérébrale.

Cette étude a évalué si l’association entre l’activité physique et différents marqueurs en neuroimagerie multimodale est influencée par les facteurs de risque cardiovasculaire chez 134 adultes de plus de 65 ans sans déficience cognitive, issus de l’essai clinique Age-Well.

Les résultats ont montré que l’association entre l’activité physique et le volume de matière grise (MG) est influencée par les variations de l’insuline et de l’IMC.

L’auteur principal de l’article, Francesca Felisatti de l’Université de Caen, a déclaré: « Notre étude a de fortes implications car comprendre comment l’activité physique affecte la santé du cerveau peut aider à développer des stratégies pour prévenir ou au moins retarder le déclin du cerveau avec le vieillissement. »

L’article a été accepté par Neurology et devrait être publié plus tard au printemps.

La pleine conscience et les pensées négatives répétitives (RNT): leurs associations avec les marqueurs de la santé du cerveau

Les chercheurs de l’étude Silver Santé Study de l’University College London (UCL) feront une présentation à la prestigieuse conférence internationale AD/PD™ 2022 sur les maladies d’Alzheimer et de Parkinson et les troubles neurologiques associés, qui se tiendra cette année du 15 au 20 mars 2022 (en ligne/Barcelone).

La conférence, qui se déroulera sous la forme d’un événement hybride avec des sessions organisées virtuellement et en personne à Barcelone, attire des professionnels médicaux et scientifiques internationaux du monde entier. Organisée chaque année, la conférence AD/PD™ réunit des maladies neurodégénératives distinctes dans un même cadre, en examinant leurs similitudes et leurs différences et en se concentrant sur les dernières avancées scientifiques et thérapeutiques qui mèneront à des méthodes de prévention, de traitement et d’amélioration du diagnostic des maladies d’Alzheimer et de Parkinson et des troubles neurologiques connexes.

Le doctorant, Tim Whitfield, présentera les résultats de l’effet d’une intervention basée sur la pleine conscience testée dans le cadre de l’essai Clinique SCD-WELL par rapport à une intervention d’autogestion de la santé sur la performance cognitive de personnes âgées souffrant de déclin cognitif subjectif (SCD).  Dans le cadre de cet essai clinique du projet Silver Santé Study, 147 participants âgés atteints de SCD ont été recrutés dans des centres de mémoire de quatre pays européens pour participer à cette intervention de 8 semaines basée sur la pleine conscience ou sur l’autogestion de la santé.

Harriet Demnitz-King, également doctorante à l’UCL, discutera d’une analyse portant sur l’association entre les pensées négatives répétitives (RNT) et les biomarqueurs sanguins du stress, de l’inflammation et de la neurodégénérescence chez des seniors recrutés dans le cadre de l’essai AGE-Well.  Les résultats suggèrent que les RNT sont positivement associées à un marqueur de neurodégénérescence mais pas aux marqueurs de stress ou d’inflammation.

Rachel Morse dans le cadre de son master en sciences à l’UCL, présentera les résultats de l’association des RNT avec la santé cognitive et physique chez les personnes âgées à risque de démence.  Les recherches menées dans le cadre de l’essai AGE-WELL suggèrent que les RNT sont associés à une dégradation de la santé physique et cognitive déclarée par les personnes âgées.

Le Dr Natalie Marchant, qui a dirigé l’essai SCD-Well et supervisé les projets de recherche qui seront présentés à la conférence, déclare :  » La conférence internationale AD/PD™ 2022 nous offre une occasion inestimable de partager les résultats de notre étude Silver Santé study avec des chercheurs, des scientifiques et des cliniciens internationaux. Nous sommes impatients d’entendre d’autres scientifiques parler de leurs propres résultats les plus récents dans cet important domaine de recherche. »

Pour plus d’informations et pour vous inscrire à la conférence AD/PD™, rendez-vous sur https://adpd.kenes.com/.

« Entrées précédentes