Emplois

Ingénieur de recherche en Neuro-Imagerie

Détails de l’offre :

– Intitulé du poste: Ingénieur de recherche en Neuro-Imagerie multimodale

– Type de contrat: Contrat à durée déterminée

– Durée: 2 ans

– Date de prise de fonction souhaitée : Avril 2021

– Structure: Inserm, Inserm UMR-S U1237, Université de Caen-Normandie, GIP Cyceron, Boulevard H. Becquerel, 14000 Caen

– BAP: BAP E (Informatique, Statistique et Calcul Scientifique : Etudes, développement et déploiement)

Descriptif de l’emploi :

  • Composition de la structure :

L’équipe « Multimodal neuroimaging and Lifestyle in Aging and Alzheimer’s disease » dirigée par le Dr. Gaëlle Chételat (http://www.chetelat-lab.fr/), s’articule autour de quatre domaines de recherche : i) améliorer les biomarqueurs pour le diagnostic précoce de la maladie d’Alzheimer ; ii) apporter une meilleure compréhension des mécanismes physiopathologiques de la maladie d’Alzheimer ; iii) explorer les relations entre les facteurs de style de vie et les biomarqueurs cérébraux de la maladie d’Alzheimer et iv) développer des interventions non-pharmacologiques pour promouvoir le bien-être et la santé mentale auprès de populations âgées. Ainsi, l’équipe est investie dans deux programmes de recherche clinique de grande envergure : IMAP+ et Silver Santé Study. Brièvement, IMAP+ (Imagerie Multimodale de la maladie d’Alzheimer à un stade Précoce) est une étude longitudinale en imagerie cérébrale incluant des sujets sans trouble cognitif âgés de 18 à 90 ans et des patients se situant sur le continuum Alzheimer (SCD, MCI, patients avec une démence à un stade léger à modéré). Silver Santé Study est une étude Européenne qui vise à étudier les effets cognitifs et cérébraux d’un apprentissage de l’anglais versus d’un entraînement à la régulation du stress et des émotions par la pratique de la méditation chez les séniors (>65 ans). Dans le cadre de ces deux protocoles, un large panel de données en imagerie multimodale a été acquis, incluant IRM (imagerie structurale, fonctionnelle d’activation et au repos, de diffusion, haute résolution hippocampique, ASL etc.) et TEP (FDG et amyloïde).

L’équipe du Dr. Chételat dispose d’une renommée internationale dans le domaine de la neuroimagerie multimodale de la maladie d’Alzheimer. Elle regroupe un ensemble de chercheurs, post-doctorants et étudiants, ingénieurs, techniciens activement impliqués dans la recherche en neuroimagerie. L’équipe du Dr. Gaëlle Chételat est affiliée à l’Unité INSERM U1237 (Physiopathology and Imaging of Neurological Disorders – PhIND, http://www.phind.fr/index.php/en/) dirigée par le Pr. Denis Vivien. Cette unité a pour tutelles l’Inserm et l’Université de Caen Normandie et est basée à Cyceron (Caen), une plate-forme d’imagerie au sein de laquelle sont menées des recherches biomédicales de haut niveau dans le domaine des neurosciences. La plateforme fourni un environnement particulièrement favorable à la recherche puisqu’elle héberge un ensemble unique de laboratoires et d’instruments, incluant notamment un cyclotron, deux caméras à positons de type TEP-CT et deux appareils d’IRM à très haut champ, dont une IRM 3T et une TEP exclusivement dédiées à la recherche humaine (http://www.cyceron.fr/index.php/fr/plateforme/materiel-disponible).

  • Missions :

L’ingénieur implémentera de nouvelles bases de données d’imagerie et développera des méthodes de traitement et d’analyse de données d’imagerie cérébrale dans le contexte du vieillissement normal et pathologique.

  • Activités :
  • Mettre en place et gérer des bases de données de neuroimagerie libres d’accès (e.g., ADNI, DIAN), qui compléteront les données acquises (ou en cours d’acquisition) sur le site
  • Développer des méthodes de prétraitements et d’analyses en imagerie cérébrale (e.g., IRM fonctionnelle au repos, DKI, ASL, TEP)
  • Concevoir des procédures de contrôle qualité pour les données d’imagerie
  • Réaliser l’analyse de données issues des différentes bases de données
  • Interagir et diffuser, en interne et en externe, les principes et la mise en œuvre des techniques de l’analyse des données de neuroimagerie, notamment en participant activement aux réunions du « groupe imagerie » de l’unité, dédié aux développements méthodologiques
  • Diffuser et valoriser les résultats sous forme de rapports techniques, de publications ou de présentations orales auprès des communautés professionnelles et scientifiques
  • Orienter et conseiller les utilisateurs pour la mise en œuvre des méthodes d’études et d’interprétation des résultats

L’ingénieur participera aux publications liées à son activité en tant que co-auteur. Il se verra également confier un projet de recherche dont il devra assurer la(les) publication(s) en tant que premier auteur.

  • Compétences :
  • Expérience indispensable en neuroimagerie
  • Expertise dans une modalité d’imagerie particulière (e.g., IRMf, imagerie de diffusion) et/ou expérience dans le domaine du vieillissement normal et pathologique appréciée
  • Maitrise de la programmation sous Matlab et si possible dans d’autres langages (R, Python, C++, Perl)
  • Connaissance approfondie d’un ou plusieurs logiciels de traitement des données d’imagerie cérébrale (e.g., SPM, FSL, Freesurfer)
  • Savoir-faire :
  • Travailler en interaction avec une équipe pluridisciplinaire (chercheurs, étudiants, ITA…)
  • Garantir la qualité et la pertinence des outils d’analyse et des résultats
  • Choisir un ensemble cohérent d’outils mathématiques, statistiques et informatiques adaptés au traitement des données
  • Veiller au respect des règles de bonne pratique clinique
  • Maîtriser les techniques de présentation (écrites et orales)
  • Anglais : expression et compréhension orales correctes
  • Formation souhaitée : BAC +5 minimum
  • Expérience souhaitée : Thèse en imagerie ou expérience d’au moins  2 ans dans une unité de recherche
  • Candidature : CV et lettre de motivation
  • Contact : Robin de Flores : deflores@cyceron.fr

Offre de thèse

Titre du projet de thèse : Le sommeil : son rôle dans la consolidation & impact de la méditation
Mots clés : Sommeil, mémoire, vieillissement, méditation, imagerie cérébrale
Laboratoire d’accueil : Inserm U1237, PhIND, Caen, France (dir : Pr Denis Vivien)
Direction de thèse : Dr G.Rauchs (rauchs@cyceron.fr) & Dr G. Chételat (chetelat@cyceron.fr)

Descriptif du projet :
Nous menons actuellement à Caen le projet Silver Santé Study (https://silversantestudy.fr/) qui vise à améliorer le bien-être et la santé mentale des séniors. Ce projet européen repose sur une étude interventionnelle comparant l’effet de la pratique de la méditation ou de l’apprentissage d’une langue étrangère sur différents marqueurs du bien-être et du vieillissement.

Dans ce cadre, nous disposons de données particulièrement riches recueillies ou en cours de recueil lors des différents suivis des participants (évaluations pré- et post-intervention, et suivi 30 mois post-intervention). Ces données incluent des mesures du sommeil (questionnaires, actimétrie, polysomnographie et nouveaux dispositifs innovants), des données cognitives avec notamment une tâche originale permettant d’évaluer la consolidation des souvenirs au cours du sommeil. Des données d’imagerie multimodale (IRM anatomique et fonctionnelle au repos, TEP-amyloïde, TEP-tau, imagerie en tenseur de diffusion) et des données biologiques (marqueurs sanguins de dégénérescence et d’inflammation notamment) sont également recueillies. Les objectifs du projet de thèse sont d’une part de caractériser l’impact des modifications du sommeil chez le sujet âgé sur les atteintes cérébrales et cognitives, avec un intérêt particulier pour l’épreuve évaluant la consolidation mnésique. D’autre part, nous souhaitons évaluer l’effet de la pratique de la méditation sur la qualité du sommeil.

Cette thèse est une opportunité unique de collaborer avec les différents partenaires européens du projet (University Collège à Londres, Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon, Universités de Genève, de Liège…) et des experts du sommeil dans le vieillissement et la maladie d’Alzheimer participant à un groupe de travail international « Sleep & Circadian Rhythms » crée sous l’égide de l’Alzheimer Association (https://action.alz.org/PersonifyEbusiness/Default.aspx?TabID=1721).

Formation et compétences du / de la candidate :
 – Titulaire d’un Master 2 de Neurosciences, psychologie cognitive ou neuropsychologie
 – Autonomie, rigueur et sens du travail en équipe sont des qualités requises.
 – Maitrise du français et de l’anglais, expérience en imagerie ou en EEG, et en analyses statistiques souhaitées.
 – Appétence et aptitudes singulières pour la recherche scientifique, et intérêt particulier pour l’étude du sommeil.

Date de début de la thèse : 1er octobre 2021 (sous réserve de l’obtention d’un contrat doctoral ; possibilité de financement d’un contrat d’assistant de recherche pendant un an).
Date limite pour candidater : 30 avril 2021. Envoyer un CV, une lettre de motivation, une copie du mémoire de Master 1, les notes de Master 1 et Master 2, ainsi qu’une lettre de recommandation de l’encadrant du stage de M2 à Géraldine Rauchs (rauchs@cyceron.fr).

Psychologue/Neuropsychologue

Niveau de diplôme requis: BAC +5

Détails de l’offre :

  • Intitulé du poste: Ingénieur d’étude/Psychologue
  • Type de contrat: CDD
  • Durée: 12 mois (renouvelable)
  • Date de prise de fonction souhaitée : dès que possible
  • Structure: U1237
  • basé au centre Cyceron – Centre d’imagerie et de recherches en neurosciences – à Caen (14) 
  • BAP: BAP A- Sciences du vivant- Biologie et recherche médicale

 Descriptif de l’emploi :

  • Composition de la structure :

Au sein de l’équipe « Multimodal Neuroimaging and Lifestyle in Aging and Alzheimer Disease» dirigée par Gaël Chételat (INSERM, DR1) au sein de l’unité INSERM U1237, vous participerez à un programme de recherche européen MEDIT-AGEING / SILVER SANTE STUDY. Financé par le programme-cadre de recherche et d’innovation européen Horizon 2020 (2016-2020) et le label d’Excellence de la Région Normandie (2021-2023), il associe les compétences et l’expertise complémentaires de chercheurs français, suisses, belges, allemands, anglais et espagnols.Il s’agit d’un projet européen de grande envergure.

L’une des études a pour objectif général d’évaluer les effets de deux interventions non pharmacologiques (la méditation et l’apprentissage d’une langue étrangère) sur le bien-être et la santé mentale des seniors. En effet, stress, émotions négatives et déclin cognitif sont associés à une dégradation de la qualité de vie des seniors. Un entraînement mental permettant une meilleure régulation du stress et des émotions, comme une stimulation cognitive via l’apprentissage d’une nouvelle langue, devraient avoir un impact sur la santé physique et mentale des populations âgées. Pour évaluer le bien-être et la santé mentale, un set de mesures comportementales des fonctions affectives et cognitives et de mesures biologiques associant imagerie cérébrale structurale et fonctionnelle (IRM, IRMf, DTI, TEP-FDG, TEP-amyloïde) et dosages sanguins de marqueurs liés au stress, à l’inflammation et au vieillissement a été proposé à tous les volontaires lors de leur inclusion dans l’étude et après les 18 mois de suivi. Une nouvelle visite plus de 31 mois après la fin de l’intervention leur est maintenant proposée afin de permettre aux chercheurs d’évaluer la persistance des effets mesurés.

  • Missions :

Le psychologue s’attache à recueillir les données neuropsychologiques selon le protocole de recherche établi. Il prend en compte la dimension psychique du patient et évalue différentes fonctions cognitives dans le cadre de la recherche clinique.

  • Activités :
  • Conduire l’évaluation neuropsychologique de la visite de suivi à long terme (V4) des volontaires âgés sains du protocole de recherche européen Age-Well
  • Passation de batteries de tests originales
  • Recueillir les données correspondantes dans les bases de données correspondantes
  • Echanger avec les différents professionnels et collaborer avec les membres de l’équipe pluri-professionnelle (neurologues, neuropsychologues, chercheurs, étudiants, ingénieurs, assistants) impliqués dans le protocole
  • Transférer son savoir-faire
  • Compétences :
  • Connaissance approfondie en neuropsychologie
  • Connaissance générale des principes des essais cliniques
  • ANGLAIS : compréhension écrite et orale
  • Notions de base en informatique
  • Savoir-faire :
  • Communiquer et gérer les relations avec les interlocuteurs internes et externes
  • Utiliser les techniques de recueil et traitement des données
  • Contrôler la qualité des données
  • Assurer la traçabilité des données
  • Rédiger des comptes-rendus
  • Rendre compte de son activité
  • Aptitudes :

-Apprécier le travail en équipe et posséder de bonnes qualités relationnelles

-Présenter un intérêt pour le vieillissement et le travail auprès de personnes âgées

-Au contact des participants à l’étude : Etre à l’aise dans les contacts et savoir adopter une attitude professionnelle et adaptée

-Etre rigoureux dans son travail et avoir le sens de l’organisation

  • Formation souhaitée : DESS ou Master 2 en psychologie
  • Expérience souhaitée : Débutant accepté

Les candidatures sont à adresser à