Archives de Catégorie: Actualités

La 30ème édition de la Fête de la Science du 1er au 11 octobre 2021, partout en France métropolitaine.

En Normandie et tout particulièrement à Caen, nous vous attendons nombreux à Cyceron le samedi 9 octobre (10h à 18h) pour participer aux conférences, visites et ateliers et découvrir notre passion pour les sciences…Surtout n’oubliez pas de vous s’inscrire (gratuitement) 👉http://cyceron.fr/fete_science

Voici l’une des conférences qui sera présentée lors de cette journée portes ouvertes à Cyceron par Géraldine RAUCHS à 13h30 : Mal dormir peut-il augmenter le risque de maladie d’Alzheimer?

Une nouvelle revue révèle que la pleine conscience peut améliorer la cognition chez les personnes âgées.

Une nouvelle revue de la littérature publiée par les chercheurs de Silver Santé Study a révélé que la pratique de la pleine conscience peut apporter un effet bénéfique modéré sur la cognition, en particulier chez les personnes âgées.

L’examen systématique de la littérature et la méta-analyse, publiés dans Neuropsychology Review, ont révélé que, si la pleine conscience vise normalement à améliorer la santé mentale et le bien-être, elle peut également apporter des avantages cognitifs supplémentaires à la santé du cerveau.

Les chercheurs ont examiné les études publiées précédemment sur la pleine conscience et ont identifié 45 études qui répondaient à leurs critères, intégrant un total de 2 238 participants. Chaque étude a testé les effets d’une intervention basée sur la pleine conscience, dispensée par un animateur dans le cadre d’un groupe.  Dans la plupart des études, un instructeur certifié enseignait aux participants des techniques telles que la méditation assise, le mouvement de pleine conscience et le balayage du corps, généralement sur une base hebdomadaire pendant six à douze semaines, tout en demandant aux participants de poursuivre les pratiques à leur propre rythme.

Les chercheurs ont constaté que, dans l’ensemble, la pleine conscience avait un effet bénéfique faible mais significatif sur le plan cognitif.

Tim Whitfield, de l’Université de Londres (UCL), qui a dirigé la revue, a déclaré: « Les effets positifs des programmes basés sur la pleine conscience sur la santé mentale sont déjà relativement bien établis. Ici, nos résultats suggèrent qu’un petit bénéfice est également conféré à la cognition, au moins chez les adultes plus âgés. »

L’analyse des sous-groupes a révélé que l’effet était légèrement plus fort chez les personnes de plus de 60 ans, alors qu’il n’y avait pas d’effet significatif chez les personnes de moins de 60 ans.

« Cette découverte est passionnante, car nous ralentissons tous mentalement en vieillissant, tandis que d’autres souffrent de maladies cérébrales graves entraînant une démence. La découverte que les programmes basés sur la pleine conscience pourraient améliorer les capacités mentales des personnes âgées est donc particulièrement encourageante », conclut Tim.

Les détails de la revue peuvent être consultés ici.

La Commision Européenne accorde une prolongation du projet suite aux retards dus à la pandémie de COVID 19

L’achèvement de l’analyse des données et des visites de suivi des participants à l’essai clinique Age-Well va se poursuivre grâce à l’accord de la Commission Européenne d’une nouvelle prolongation du projet Silver Santé Study.

Le projet, qui devait se terminer le 31 décembre 2020, a demandé une deuxième prolongation de neuf mois suite aux retards causés par la pandémie de Covid.

La coordinatrice du projet, le Dr Gaël Chételat, a déclaré : « Nous sommes ravis d’apprendre que notre demande de prolongation supplémentaire a été acceptée.  Ce délai supplémentaire nous permettra de terminer l’analyse de nos données et les visites de suivi des volontaires afin de renforcer la validation de l’essai en étudiant si les effets des techniques d’entraînement mental persistent dans le temps ».

L’étude Silver Santé Study, la plus longue du genre, porte sur la santé mentale et le bien-être de la population vieillissante en Europe.  Elle vise également à déterminer si les techniques d’entraînement mental, telles que la méditation, l’apprentissage d’une langue étrangère ou d’un programme d’éducation à la santé, peuvent contribuer à préserver la santé mentale des personnes âgées.

Pour rester informé des progrès et des résultats du projet, inscrivez-vous pour recevoir notre bulletin électronique trimestriel ici https://silversantestudy.eu/join-our-mailing-list/

Des experts et des étudiants du projet présents à la plus grande conférence mondiale sur la maladie d’Alzheimer

Les experts de l’étude Silver Santé Study, issus de plusieurs institutions et pays ont présenté leurs travaux lors de la prestigieuse conférence internationale de l’Association Alzheimer (AAIC) en juillet 2021.

La conférence, qui s’est déroulée pour la première fois sous la forme d’un événement hybride avec des sessions virtuelles et en personne à Denver, est la réunion internationale la plus importante et la plus influente consacrée à l’avancement de la science de la démence. Chaque année, l’AAIC réunit les plus grands chercheurs mondiaux en sciences fondamentales et cliniques, les investigateurs de la prochaine génération, les cliniciens et la communauté des chercheurs dans le domaine de la santé pour partager les découvertes de la recherche qui mèneront à des méthodes de prévention et de traitement et à des améliorations du diagnostic de la maladie d’Alzheimer.

Les chercheurs et les doctorants de l’étude Silver Santé Study, de l’Université de Caen, de l’Inserm et de l’UCL au Royaume-Uni, ont participé à diverses sessions et ont présenté des posters sur les résultats les plus récents de l’étude au cours de cette conférence de cinq jours.

La coordinatrice du projet, le Dr Gaël Chételat, qui était parmi les participants à la conférence, a déclaré : « En tant que principale conférence mondiale sur la maladie d’Alzheimer, l’AAIC nous a fourni une occasion inestimable de partager et de discuter avec la communauté scientifique internationale de nos résultats les plus récents, notamment les études sur l’impact de COVID-19 sur la réserve cognitive et la résilience.

« Il était également extrêmement intéressant d’entendre d’autres scientifiques impliqués dans cet important domaine de recherche. »

L’un des nombreux posters présentés par les chercheurs de la Silver Santé Study lors de la conférence de l’AAIC de cette année.

La coordinatrice du projet Silver Santé Study animera des ateliers lors d’un événement national sur la mémoire

Semaine de la mémoire

Du lundi 20 au vendredi 24 septembre

Le Dr Gaël Chételat, coordinatrice du projet Silver Santé, et son équipe vous invitent à participer à deux ateliers « Venez goûter la mémoire » qui se tiendront les 21 et 23 septembre à 15h à la Maison de la Recherche en Sciences Humaines (MRSH), Université de Caen, dans le cadre de la quatrième édition de la « Semaine de la Mémoire ».

Les ateliers porteront sur le fonctionnement et les dysfonctionnements des différents systèmes de mémoire et permettront de discuter en direct de ce sujet important avec d’autres collègues scientifiques et chercheurs.  Anne-Lise Pitel (PhIND INSERM), Karine Lebreton (NIMS, Université de Caen) et le Dr Chételat animeront les sessions.

Pour consulter le programme complet des événements et s’inscrire, rendez-vous sur : https://bit.ly/3EbMemc.  

Les chercheurs, étudiants et conférenciers de Silver Santé Study dévoilent les détails de leurs études en cours

Dévoilent les détails de leurs études en cours

Plus de 90 participants venus de toute l’Europe, des États-Unis et d’Australie ont participé à la réunion publique en ligne du 16 juin 2021. L’étude Silver Santé Study a présenté  les recherches en cours sur l’impact des interventions sur la santé mentale et le bien-être de la population vieillissante.

La réunion en ligne, intitulée « Santé mentale et bien-être de la population vieillissante: Research, Risks and Recommendations », a donné lieu à des présentations et des discussions sur une série de sujets relatifs à la santé mentale et au bien-être des personnes âgées.  Un sujet clé était la santé cérébrale des seniors due aux restrictions imposées par la COVID-19, et si les facteurs psycho-affectifs tels que le sommeil, l’activité physique et l’auto-réflexion peuvent atténuer les risques de développer une démence.  La perception de la méditation et de la pleine conscience en tant que thérapies ou activités au cours des cinq dernières années a également été explorée.

Des orateurs experts invités, David Bartres Faz, professeur de psychologie médicale à l’université de Barcelone, et le Dr James Kirby, maître de conférences et psychologue clinique à l’université du Queensland, ont participé à la réunion.  Le professeur Bartres Faz a présenté les résultats de l’étude Barcelona Brain Health Initiative qui étudie les effets et les modérateurs de la santé mentale pendant la pandémie de Covid-19. Le Dr James Kirby a parlé de ses expériences personnelles en tant que psychologue clinique, sensibilisant à l’augmentation des recherches sur la méditation et à l’acceptation croissante des aspects émotionnels concernés tels que la compassion.

Au cours de la dernière session de la journée, Martine Batchelor, méditante experte, et des professeurs d’anglais – Corinne Schimmer du Carré International et Caitlin Ware de l’INSERM – ont partagé leurs expériences de mise en œuvre des interventions avec les participants à l’essai, soulignant les avantages émotionnels de la méditation et la possibilité d’apprendre une langue à tout âge.  Cette session a été enrichie par le retour d’expérience de participants directement impliqués dans l’étude.

La coordinatrice du projet, le Dr Gaël Chételat de l’INSERM, a déclaré :

« La population mondiale vieillit et, comme nous vivons plus longtemps, il est de plus en plus important d’assurer une bonne santé mentale et physique à un âge avancé.  Les deux essais cliniques menés par nos chercheurs experts dans six pays européens ont évalué l’impact des techniques d’entraînement mental et des changements de mode de vie sur la santé mentale et le bien-être des personnes âgées.  L’étude Silver Santé Study est la plus longue étude jamais réalisée sur la méditation et l’apprentissage des langues étrangères et constitue la première recherche à examiner les aspects émotionnels du vieillissement et de la santé mentale.

Cette réunion publique était une occasion unique pour nous de partager et de diffuser nos résultats, nos méthodologies et nos données à un éventail de publics intéressés dans toute l’Europe et de stimuler la discussion dans ce domaine. »

Les étudiants de Silver Santé Study partagent leurs premiers résultats de recherche

Les étudiants et les post-doctorants qui travaillent sur l’étude Silver Santé Study se sont réunis en ligne pour présenter leurs travaux à leurs pairs et à leurs superviseurs lors d’une « mini » réunion du consortium du projet Medit-Ageing le 28 avril 2021.

La réunion a donné lieu à plus de 20 présentations d’étudiants de France, du Royaume-Uni, de Belgique et d’Allemagne couvrant les thèmes centraux du projet, à savoir la méditation, le mode de vie, l’attention, l’émotion, la cognition et les biomarqueurs. Les résultats des essais Age-Well et SCD-Well entrepris dans le cadre de l’étude Silver Santé Study, financée par l’UE sur cinq ans, ont été présentés et discutés, ainsi que des recherches récentes sur l’impact des restrictions imposées par le Covid-19 sur la santé cérébrale des seniors.

Le doctorant Tim Whitfield, de l’Université de Londres, qui était l’un des organisateurs, a déclaré:  La « mini » réunion était une excellente occasion pour les étudiants et les directeurs de recherche de se réunir pour partager les informations et les résultats des projets et de discuter des implications de nos études. L’objectif à terme est d’approfondir  nos connaissances des solutions permettant de préserver la santé mentale et le bien-être de la population vieillissante. 

La co-organisatrice, Francesca Felisatti, doctorante à l’Université de Caen, a ajouté: « C’était le premier événement Silver Santé Study de ce type, et je suis extrêmement fière d’y avoir participé! »

Légende: Étudiants, post-docs et superviseurs de Silver Santé Study lors de la réunion en ligne du « mini » consortium en avril 2021.

SELON UNE NOUVELLE ÉTUDE SCIENTIFIQUE, LES PERSONNES ÂGÉES SOUFFRANT DE DÉCLIN COGNITIF SUBJECTIF (SCD) VOIENT LEUR SANTÉ MENTALE S’AMÉLIORER DURABLEMENT APRÈS AVOIR MODIFIÉ LEUR MODE DE VIE À UN ÂGE AVANCÉ.

Selon une nouvelle étude scientifique, modifier son mode de vie, comme suivre des cours de pleine conscience ou d’autogestion de la santé, peut contribuer à améliorer la santé mentale des personnes âgées qui ont déjà des problèmes de mémoire.

La recherche, publiée dans Psychotherapy and Psychosomatics, a étudié l’impact d’un cours de pleine conscience ou d’autogestion de la santé pendant huit semaines sur l’anxiété, qui est associée à un risque accru de démence.

Les volontaires, qui présentaient tous un déclin cognitif subjectif (problèmes de mémoire auto-perçus qui ne peuvent être vérifiés par des tests), ont vu leur niveau d’anxiété mesuré avant, directement après les cours et à nouveau six mois plus tard. Les résultats ont montré que les niveaux d’anxiété avaient diminué directement après les cours de pleine conscience et d’autogestion de la santé, et que cette diminution se maintenait six mois plus tard. Aucune différence dans la réduction de l’anxiété n’a été constatée entre les deux cours.

Le Dr Natalie Marchant, de l’Université de Londres au Royaume-Uni, qui a dirigé l’essai, a déclaré : « Bien que nous nous attendions à ce que la méditation de pleine conscience ait plus d’impact sur la santé mentale, les résultats de notre essai montrent que des améliorations légères mais significatives de la santé mentale peuvent être observées après un court cours de pleine conscience ou d’autogestion de la santé chez des personnes qui connaissent déjà un certain déclin cognitif subjectif, et les effets durent au moins six mois. »

L’essai SCD-Well a inclus 147 participants de cliniques de mémoire en France, en Espagne, en Allemagne et au Royaume-Uni, avec des tests sanguins, des évaluations cognitives et des questionnaires utilisés pour évaluer l’impact des interventions.  Les détails complets de l’étude peuvent être consultés ici.

Le Dr Marchant a conclu: « Nos résultats constituent un premier pas encourageant vers une intervention qui pourrait être utilisée pour réduire l’anxiété et potentiellement le risque de développer une démence, ce qui profiterait à la fois aux individus et à la société dans son ensemble en termes de coûts émotionnels, sanitaires et sociaux associés à une mauvaise santé mentale. » Écoutez le témoignage de Jenny Cleary, de Loughton, Essex, qui a participé à l’essai SCD -Well après avoir eu des problèmes de mémoire, en cliquant sur l’image ci-dessous.

Jenny Cleary, participante à l’essai clinique SCD-Well, qui a pris part à un cours de pleine conscience de huit semaines.

Réservez la date: Santé mentale et bien-être de la population vieillissante

Recherche, Risques et Recommandations

French News Post

09h30- 16h45 CEST

L’étude “Silver Santé Study” vous invite à réserver la date de la réunion publique du projet qui aura lieu en ligne le mercredi 16 Juin 2021. La réunion se concentrera sur des sujets importants et d’actualité en mettant en avant les recherches, les risques et les recommandations générés par les participants à l’étude “Silver Santé Study” avec des intervenants extérieurs. L’événement en ligne sera divisé en cinq sessions:

Session 1: COVID-19 et son impact potentiel sur la santé des personnes âgées.

Session 2: Mode de vie et facteurs psycho-affectifs associés à la santé du cerveau

Session 3: Méditation et pleine conscience – changement de perception et de pratique

Session 4: Atténuer le risque de développer une démence

Session 5: Les voix de l’étude – les expériences des participants et de leurs enseignants.

Cet événement sera présenté en langue anglaise.

Inscrivez-vous ci-dessous.

https://www.eventbrite.co.uk/e/mental-health-well-being-in-the-ageing-population-tickets-153804672917

Cet événement est maintenant terminé

Les étudiants de Silver Santé Study présentent leurs travaux de recherche lors d’une mini réunion de consortium

Les étudiants et les post-doctorants qui travaillent sur l’étude Silver Santé Study partageront et présenteront leurs travaux avec leurs pairs et leurs superviseurs lors d’une « mini » réunion du consortium du projet.

La réunion en ligne, organisée par les participants eux-mêmes, comprendra plus de 20 présentations d’étudiants travaillant en France, au Royaume-Uni, en Belgique, en Suisse et en Allemagne, couvrant un éventail passionnant et varié de sujets regroupés autour des modules de travail du projet.

Francesca Felisatti, doctorante à l’université de Caen et l’une des organisatrices, a déclaré :  La « mini réunion » promet d’être la plateforme idéale pour partager les développements en cours avec les pairs et les superviseurs, et c’est une excellente occasion de promouvoir le travail que nous faisons tous. »

Le co-organisateur, Tim Whitfield, doctorant à l’UCL, a déclaré : « Je suis ravi que les étudiants de Medit-Ageing aient eu l’opportunité d’organiser leur propre conférence. Le niveau scientifique des projets des étudiants et des post-doctorants est très élevé, et j’attends avec impatience leurs présentations lors de l’événement à venir ! ». Cette rencontre sur une journée sera suivie en juin de la dernière réunion avec tous les membres du consortium au complet du projet Medit-Ageing.

Certains des étudiants en doctorat qui participeront à ce mini-consortium.

« Entrées précédentes