Archives de Catégorie: Actualités

Les chercheurs, étudiants et conférenciers de Silver Santé Study dévoilent les détails de leurs études en cours

Dévoilent les détails de leurs études en cours

Plus de 90 participants venus de toute l’Europe, des États-Unis et d’Australie ont participé à la réunion publique en ligne du 16 juin 2021. L’étude Silver Santé Study a présenté  les recherches en cours sur l’impact des interventions sur la santé mentale et le bien-être de la population vieillissante.

La réunion en ligne, intitulée « Santé mentale et bien-être de la population vieillissante: Research, Risks and Recommendations », a donné lieu à des présentations et des discussions sur une série de sujets relatifs à la santé mentale et au bien-être des personnes âgées.  Un sujet clé était la santé cérébrale des seniors due aux restrictions imposées par la COVID-19, et si les facteurs psycho-affectifs tels que le sommeil, l’activité physique et l’auto-réflexion peuvent atténuer les risques de développer une démence.  La perception de la méditation et de la pleine conscience en tant que thérapies ou activités au cours des cinq dernières années a également été explorée.

Des orateurs experts invités, David Bartres Faz, professeur de psychologie médicale à l’université de Barcelone, et le Dr James Kirby, maître de conférences et psychologue clinique à l’université du Queensland, ont participé à la réunion.  Le professeur Bartres Faz a présenté les résultats de l’étude Barcelona Brain Health Initiative qui étudie les effets et les modérateurs de la santé mentale pendant la pandémie de Covid-19. Le Dr James Kirby a parlé de ses expériences personnelles en tant que psychologue clinique, sensibilisant à l’augmentation des recherches sur la méditation et à l’acceptation croissante des aspects émotionnels concernés tels que la compassion.

Au cours de la dernière session de la journée, Martine Batchelor, méditante experte, et des professeurs d’anglais – Corinne Schimmer du Carré International et Caitlin Ware de l’INSERM – ont partagé leurs expériences de mise en œuvre des interventions avec les participants à l’essai, soulignant les avantages émotionnels de la méditation et la possibilité d’apprendre une langue à tout âge.  Cette session a été enrichie par le retour d’expérience de participants directement impliqués dans l’étude.

La coordinatrice du projet, le Dr Gaël Chételat de l’INSERM, a déclaré :

« La population mondiale vieillit et, comme nous vivons plus longtemps, il est de plus en plus important d’assurer une bonne santé mentale et physique à un âge avancé.  Les deux essais cliniques menés par nos chercheurs experts dans six pays européens ont évalué l’impact des techniques d’entraînement mental et des changements de mode de vie sur la santé mentale et le bien-être des personnes âgées.  L’étude Silver Santé Study est la plus longue étude jamais réalisée sur la méditation et l’apprentissage des langues étrangères et constitue la première recherche à examiner les aspects émotionnels du vieillissement et de la santé mentale.

Cette réunion publique était une occasion unique pour nous de partager et de diffuser nos résultats, nos méthodologies et nos données à un éventail de publics intéressés dans toute l’Europe et de stimuler la discussion dans ce domaine. »

Les étudiants de Silver Santé Study partagent leurs premiers résultats de recherche

Les étudiants et les post-doctorants qui travaillent sur l’étude Silver Santé Study se sont réunis en ligne pour présenter leurs travaux à leurs pairs et à leurs superviseurs lors d’une « mini » réunion du consortium du projet Medit-Ageing le 28 avril 2021.

La réunion a donné lieu à plus de 20 présentations d’étudiants de France, du Royaume-Uni, de Belgique et d’Allemagne couvrant les thèmes centraux du projet, à savoir la méditation, le mode de vie, l’attention, l’émotion, la cognition et les biomarqueurs. Les résultats des essais Age-Well et SCD-Well entrepris dans le cadre de l’étude Silver Santé Study, financée par l’UE sur cinq ans, ont été présentés et discutés, ainsi que des recherches récentes sur l’impact des restrictions imposées par le Covid-19 sur la santé cérébrale des seniors.

Le doctorant Tim Whitfield, de l’Université de Londres, qui était l’un des organisateurs, a déclaré:  La « mini » réunion était une excellente occasion pour les étudiants et les directeurs de recherche de se réunir pour partager les informations et les résultats des projets et de discuter des implications de nos études. L’objectif à terme est d’approfondir  nos connaissances des solutions permettant de préserver la santé mentale et le bien-être de la population vieillissante. 

La co-organisatrice, Francesca Felisatti, doctorante à l’Université de Caen, a ajouté: « C’était le premier événement Silver Santé Study de ce type, et je suis extrêmement fière d’y avoir participé! »

Légende: Étudiants, post-docs et superviseurs de Silver Santé Study lors de la réunion en ligne du « mini » consortium en avril 2021.

SELON UNE NOUVELLE ÉTUDE SCIENTIFIQUE, LES PERSONNES ÂGÉES SOUFFRANT DE DÉCLIN COGNITIF SUBJECTIF (SCD) VOIENT LEUR SANTÉ MENTALE S’AMÉLIORER DURABLEMENT APRÈS AVOIR MODIFIÉ LEUR MODE DE VIE À UN ÂGE AVANCÉ.

Selon une nouvelle étude scientifique, modifier son mode de vie, comme suivre des cours de pleine conscience ou d’autogestion de la santé, peut contribuer à améliorer la santé mentale des personnes âgées qui ont déjà des problèmes de mémoire.

La recherche, publiée dans Psychotherapy and Psychosomatics, a étudié l’impact d’un cours de pleine conscience ou d’autogestion de la santé pendant huit semaines sur l’anxiété, qui est associée à un risque accru de démence.

Les volontaires, qui présentaient tous un déclin cognitif subjectif (problèmes de mémoire auto-perçus qui ne peuvent être vérifiés par des tests), ont vu leur niveau d’anxiété mesuré avant, directement après les cours et à nouveau six mois plus tard. Les résultats ont montré que les niveaux d’anxiété avaient diminué directement après les cours de pleine conscience et d’autogestion de la santé, et que cette diminution se maintenait six mois plus tard. Aucune différence dans la réduction de l’anxiété n’a été constatée entre les deux cours.

Le Dr Natalie Marchant, de l’Université de Londres au Royaume-Uni, qui a dirigé l’essai, a déclaré : « Bien que nous nous attendions à ce que la méditation de pleine conscience ait plus d’impact sur la santé mentale, les résultats de notre essai montrent que des améliorations légères mais significatives de la santé mentale peuvent être observées après un court cours de pleine conscience ou d’autogestion de la santé chez des personnes qui connaissent déjà un certain déclin cognitif subjectif, et les effets durent au moins six mois. »

L’essai SCD-Well a inclus 147 participants de cliniques de mémoire en France, en Espagne, en Allemagne et au Royaume-Uni, avec des tests sanguins, des évaluations cognitives et des questionnaires utilisés pour évaluer l’impact des interventions.  Les détails complets de l’étude peuvent être consultés ici.

Le Dr Marchant a conclu: « Nos résultats constituent un premier pas encourageant vers une intervention qui pourrait être utilisée pour réduire l’anxiété et potentiellement le risque de développer une démence, ce qui profiterait à la fois aux individus et à la société dans son ensemble en termes de coûts émotionnels, sanitaires et sociaux associés à une mauvaise santé mentale. » Écoutez le témoignage de Jenny Cleary, de Loughton, Essex, qui a participé à l’essai SCD -Well après avoir eu des problèmes de mémoire, en cliquant sur l’image ci-dessous.

Jenny Cleary, participante à l’essai clinique SCD-Well, qui a pris part à un cours de pleine conscience de huit semaines.

Réservez la date: Santé mentale et bien-être de la population vieillissante

Recherche, Risques et Recommandations

French News Post

09h30- 16h45 CEST

L’étude “Silver Santé Study” vous invite à réserver la date de la réunion publique du projet qui aura lieu en ligne le mercredi 16 Juin 2021. La réunion se concentrera sur des sujets importants et d’actualité en mettant en avant les recherches, les risques et les recommandations générés par les participants à l’étude “Silver Santé Study” avec des intervenants extérieurs. L’événement en ligne sera divisé en cinq sessions:

Session 1: COVID-19 et son impact potentiel sur la santé des personnes âgées.

Session 2: Mode de vie et facteurs psycho-affectifs associés à la santé du cerveau

Session 3: Méditation et pleine conscience – changement de perception et de pratique

Session 4: Atténuer le risque de développer une démence

Session 5: Les voix de l’étude – les expériences des participants et de leurs enseignants.

Cet événement sera présenté en langue anglaise.

Inscrivez-vous ci-dessous.

https://www.eventbrite.co.uk/e/mental-health-well-being-in-the-ageing-population-tickets-153804672917

Cet événement est maintenant terminé

Les étudiants de Silver Santé Study présentent leurs travaux de recherche lors d’une mini réunion de consortium

Les étudiants et les post-doctorants qui travaillent sur l’étude Silver Santé Study partageront et présenteront leurs travaux avec leurs pairs et leurs superviseurs lors d’une « mini » réunion du consortium du projet.

La réunion en ligne, organisée par les participants eux-mêmes, comprendra plus de 20 présentations d’étudiants travaillant en France, au Royaume-Uni, en Belgique, en Suisse et en Allemagne, couvrant un éventail passionnant et varié de sujets regroupés autour des modules de travail du projet.

Francesca Felisatti, doctorante à l’université de Caen et l’une des organisatrices, a déclaré :  La « mini réunion » promet d’être la plateforme idéale pour partager les développements en cours avec les pairs et les superviseurs, et c’est une excellente occasion de promouvoir le travail que nous faisons tous. »

Le co-organisateur, Tim Whitfield, doctorant à l’UCL, a déclaré : « Je suis ravi que les étudiants de Medit-Ageing aient eu l’opportunité d’organiser leur propre conférence. Le niveau scientifique des projets des étudiants et des post-doctorants est très élevé, et j’attends avec impatience leurs présentations lors de l’événement à venir ! ». Cette rencontre sur une journée sera suivie en juin de la dernière réunion avec tous les membres du consortium au complet du projet Medit-Ageing.

Certains des étudiants en doctorat qui participeront à ce mini-consortium.

Bien vieillir, ce n’est pas seulement avoir une bonne santé cognitive et cérébrale, c’est aussi avoir une bonne santé physique et mentale – une bonne qualité de vie

Point de vue Valentin Ourry

(Posté le 23 mars 2021)

L’Organisation Mondiale de la Santé définit la qualité de vie comme étant « la perception qu’un individu a de sa place dans la vie, dans le contexte de la culture, et du système de valeurs dans lequel il vit, en relation avec ses objectifs, ses attentes, ses normes et ses inquiétudes ». Cette notion englobe plusieurs aspects – ou domaines – dont la santé physique, la santé psychologique, les relations sociales, ainsi que notre relation avec l’environnement [1].

Avec l’âge, la qualité de vie peut diminuer [2]. De façon intéressante, de précédentes études ont montré qu’une meilleure qualité de vie est liée à un plus grand volume cérébral chez les personnes âgées [3], [4]. Cependant, ces études n’ont pas examiné les multiples domaines de la qualité de vie, ni mesuré d’autres caractéristiques cérébrales. Or, ces aspects sont cruciaux pour mieux comprendre les mécanismes de la relation entre la qualité de vie et la santé cérébrale, et plus précisément pour 1) identifier le domaine spécifique de la qualité de vie qui est davantage lié à la santé cérébrale, et 2) fournir un aperçu plus complet de la nature de cette relation.

Dans notre étude [5], nous avons inclus les 135 participants de la cohorte Age-Well du projet Medit-Ageing. Les participants ont rempli un questionnaire de qualité de vie multi-domaines conçu par l’Organisation Mondiale de la Santé. Grâce à diverses techniques de neuro-imagerie, nous avons pu obtenir leurs caractéristiques cérébrales détaillées : volume de substance grise (densité des neurones), intégrité microstructurale de la substance blanche (densité des axones), perfusion cérébrale (qualité de la circulation sanguine) et dépôts amyloïdes (un des biomarqueurs de la maladie d’Alzheimer). Nous avons ensuite évalué s’il existait des liens entre chaque domaine de qualité de vie et chaque caractéristique du cerveau. Nous avons trouvé qu’une meilleure qualité de vie, en particulier la santé physique, était liée à un plus grand volume de certaines structures cérébrales qui sont connues pour être sensibles au vieillissement. Aucun lien n’avait été trouvé avec la perfusion cérébrale ou les dépôts amyloïdes. Les résultats soulignent l’importance de suivre et promouvoir la qualité de vie, et en particulier la santé physique auto-perçue, dans la population âgée.

Mieux comprendre les relations entre la qualité de vie et la santé cérébrale dans le vieillissement est une partie importante du projet Medit-Ageing. En effet, nous pensons que l’entraînement mental peut nous aider à bien vieillir et à conserver une bonne qualité de vie – l’un des principaux objectifs du projet Medit-Ageing.

Référence:

[1]       The WHOQOL Group, “Development of the WHOQOL: Rationale and Current Status,” International Journal of Mental Health, vol. 23, no. 3, pp. 24–56, Sep. 1994, doi: 10.1080/00207411.1994.11449286.

[2]       G. Netuveli, R. D. Wiggins, Z. Hildon, S. M. Montgomery, and D. Blane, “Quality of life at older ages: evidence from the English longitudinal study of aging (wave 1),” Journal of Epidemiology & Community Health, vol. 60, no. 4, pp. 357–363, Apr. 2006, doi: 10.1136/jech.2005.040071.

[3]       V. Elderkin-Thompson, M. Ballmaier, G. Hellemann, D. Pham, H. Lavretsky, and A. Kumar, “Daily Functioning and Prefrontal Brain Morphology in Healthy and Depressed Community-Dwelling Elderly,” The American Journal of Geriatric Psychiatry, vol. 16, no. 8, pp. 633–642, Aug. 2008, doi: 10.1097/JGP.0b013e3181794629.

[4]       S. Hahm, M. Lotze, M. Domin, and S. Schmidt, “The association of health-related quality of life and cerebral gray matter volume in the context of aging: A voxel-based morphometry study with a general population sample,” NeuroImage, vol. 191, pp. 470–480, May 2019, doi: 10.1016/j.neuroimage.2019.02.035.

[5]       V. Ourry et al., “Association of quality of life with structural, functional and molecular brain imaging in community-dwelling older adults,” NeuroImage, vol. 231, p. 117819, May 2021, doi: 10.1016/j.neuroimage.2021.117819.

Edelweiss Touron vainqueur du grand défi des thèses de Silver Santé Study !

L’étudiante en doctorat, Edelweiss Touron, a été couronnée lauréate du Grand défi des thèses après avoir impressionnée les juges avec sa présentation de sa thèse claire et concise et intitulée « La tasse est-elle à moitié pleine ou à moitié vide ?

Edelweiss, de l’Université de Caen, était l’une des 10 étudiants de France, de Belgique et du Royaume-Uni qui travaillent sur le projet et ont participé au concours. Elle a impressionné les juges par sa présentation sur l’association entre les symptômes dépressifs subcliniques et les changements cérébraux chez les adultes en bonne santé, par son utilisation d’analogies, ses explications scientifiques claires et ses excellentes compétences de présentation. 

Harriet Demnitz-King, de l’Université de Londres, a obtenu la deuxième place pour sa présentation sur l’association entre les pensées négatives répétitives et les marqueurs de la maladie d’Alzheimer. La troisième place a été attribuée à Francesca Felisatti, de l’Université de Caen, pour sa présentation intitulée « Tous les chemins mènent à Rome », pour laquelle elle a également remporté le prix du « choix du public », voté par tous les participants à cette réunion du consortium. 

Les juges – Eric Salmon de l’Université de Liège, Rhonda Smith de Minerva UK, et Olga Klimecki de l’Université de Genève – ont félicité les étudiants pour l’excellente qualité des présentations dans leur ensemble et ont déclaré qu’il était extrêmement difficile de choisir le gagnant.

La présentation gagnante de Edelweiss peut être consultée ci-dessous.

Les partenaires de Silver Santé Study partagent leurs derniers avancements et progrès lors d’une réunion annuelle en ligne

Les partenaires des 11 institutions des six pays qui composent le consortium de Silver Santé Study se sont réunis en ligne pour partager les avancées de leurs recherches dans le cadre de la réunion annuelle du projet.

La réunion Zoom a eu lieu en octobre et a rassemblé plus de 40 personnes du Royaume-Uni, d’Espagne, de Suisse, de Belgique, d’Allemagne et de France. Ces collaborateurs ont échangé sur les dernières avancées de leurs recherches et ont présenté leurs travaux visant à apprendre comment préserver la santé mentale et le bien-être de la population vieillissante. La réunion comprenait également un atelier « argumentaire éclair » conçu et organisé par Minerva UK, le partenaire de la communication du projet.

Le Dr Géraldine Poisnel, de l’équipe de coordination de l’Inserm, France, qui a organisé la réunion, a déclaré : « C’était notre première réunion de consortium en ligne en raison des restrictions imposées par la Covid.  C’était merveilleux de réunir tous les partenaires et leurs équipes pour discuter des progrès, prendre des décisions en groupe et établir des plans pour les étapes finales de cet important projet ».

Le projet doit se terminer le 31 décembre 2020 mais une prolongation de six mois a été demandée à la CE en raison des retards causés par la pandémie de la Covid. Nous attendons des nouvelles de la décision.

Quelques-uns des partenaires de Silver Santé Study lors de la réunion annuelle en ligne du consortium en octobre 2020.

La dernière série de visites de suivi de l’essai clinique Age-Well devrait commencer en janvier 2021

Les participants de la 1ère vague de notre essai clinique Age-Well participeront à Cyceron à leur quatrième et dernière série d’examens de suivi en janvier 2021.

Les 42 volontaires, tous âgés de plus de 65 ans, ont aimablement accepté de revenir au centre Cyceron pour faire cette nouvelle série d’examens afin de conforter la validation de l’essai en étudiant si les effets des techniques d’entraînement mental persistent dans le temps.

Le groupe de participants, basé à Caen et ses alentours, a aidé nos chercheurs à en apprendre davantage sur la santé mentale et le bien-être de la population âgée. Après avoir pris part à une série de tests, chaque volontaire a été assigné au hasard à l’un des trois groupes suivants : un groupe suivant des cours d’anglais, un second suivant des cours de méditation ou un groupe de référence dans lequel les participants n’ont pas modifié leur mode de vie.

Le Dr Gaël Chételat, coordinatrice du projet à Cyceron, déclare : « La sécurité et le bien-être de tous nos participants est notre principale préoccupation, c’est pourquoi les visites de suivi ont été reportées au mois de janvier 2021. »

« Nous suivons l’évolution de la situation sanitaire en permanence et les visites n’auront lieu que si nous sommes convaincus de pouvoir protéger correctement la santé des volontaires qui ont gentiment consacré une grande partie de leur temps à nous aider à en savoir plus sur la santé mentale de la population vieillissante ».

Des tests sanguins, des IRM et des questionnaires ont été utilisés par nos chercheurs pour évaluer l’impact des techniques d’entraînement mental sur le cerveau. Les habitudes de vie des volontaires – telles que le sommeil, l’alimentation, l’exercice physique et les émotions – ont également fait l’objet d’un suivi. La dernière série des examens des participants des vagues 2 et 3 devraient avoir lieu respectivement en septembre 2021 et février 2022.

Un participant d’Age-Well sous l’IRM à Cyceron, à Caen.

L’étude Silver Santé présentée dans les éditions de France 3 Normandie Caen

Cette semaine, découvrez 5 épisodes inédits du feuilleton consacré au « bien vieillir » en Normandie. L’institut de recherche Cyceron de Caen a ouvert ses portes aux journalistes de France 3 Normandie afin de faire découvrir l’étude européenne « Silver Santé Study » dans laquelle 135 seniors ont été choisis pour 18 mois d’études.

Gwenaëlle Louis et Stéphanie Lemaire ont suivi le quotidien de 3 participants volontaires normands : Simone, Liliane et Philippe. Pendant un an et demi, Simone, 70 ans s’est lancée dans la méditation, Liliane, 68 ans a suivi des cours d’anglais, quant à Philippe, 68 ans, il n’a pas changé ses habitudes. Quels sont les facteurs déterminants de la santé mentale et du bien-être des seniors ? Réponses dans votre feuilleton.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/calvados/caen/silver-sante-study-etude-scientifique-vieillissement-1874800.html?fbclid=IwAR0tSxyyrKHnd9bm-0a_aPvD-E-YwcGZqxchoYPA5aWcdJs1wqmJSxpg7eI

Jeudi 24 septembre, le Dr Gaël Chételat, directrice de recherche et coordinatrice du projet « Silver Santé Study » sera l’invité de notre édition d’information de Caen.

Les épisodes:

–              Episode 1 : https://youtu.be/zLyndM88Et0

–              Episode 2 :  https://youtu.be/nEBFMaKUYmw

–              Episode 3 :  https://youtu.be/LEdrKIYDdYM

–              Episode 4 : https://youtu.be/aNzIGNJaTUY

–              Episode 5 : https://youtu.be/C2FWRtGJH9M

 

« Entrées précédentes